np_language_1614104_000000 Created with Sketch. CA | FR
États-Unis
Fermer
 
 

Perspectives 2022 de Hub International

Industrie du transport

 

Stabilité, créativité et croissance

Retour à toutes les perspectives

Routes dégagées, mais avec des nids-de-poule persistants en vue

La livraison sur le dernier kilomètre va prospérer et la pénurie généralisée de chauffeurs pourrait s’aggraver. Les tarifs d’expédition et la demande resteront élevés, tandis que les solutions numériques et traditionnelles contribueront à atténuer les problèmes les plus persistants de l’industrie.

Industrie en plein essor avec mises en garde

Alors que la pandémie entre dans sa troisième année, les problèmes à long terme continueront, mais avec un marché solide et de nouvelles idées pour résoudre les problèmes persistants, les entreprises de transport peuvent réussir en 2022.

Les entreprises de transport les mieux préparées trouveront 2022 gratifiante.

La lutte de l’industrie pour attirer des conducteurs tout en respectant la sécurité définira 2022

Dans l’industrie du transport, les vieux problèmes semblent ne jamais disparaître.

La COVID-19 et ses conséquences ultérieures sur la chaîne d’approvisionnement ont forcé les exploitants de flottes de camions à repenser leur modèle commercial. Mais rien ne peut définir autant 2022 que la lutte continue de l’industrie pour attirer des conducteurs tout en maintenant un strict respect de la sécurité. Les entreprises de camionnage n’ont aucune difficulté à trouver des occasions d’affaires, mais peuvent ne pas avoir le personnel pour en profiter.

L’industrie des transports essaie de contourner la pénurie de main-d’œuvre apparemment incessante en améliorant les conditions de travail, en augmentant les salaires, en recrutant agressivement des chauffeurs et en offrant des avantages sociaux améliorés.

Et pour se développer en toute sécurité, les opérateurs de flottes tireront parti de la télématique pour surveiller les conducteurs, effectuer des audits fictifs avec des exercices sur table et mettre en œuvre des programmes améliorés de formation et de rétention des conducteurs.

L’objectif sera d’éviter les hausses des taux directeurs. Les assureurs se remettent encore des jugements dits « nucléaires » (c.-à-d. qui dépassent 10 millions de dollars) et des conditions météorologiques catastrophiques des dernières années. De plus, les taux devraient augmenter jusqu’à 10 % en 2022. Les assureurs examineront de près les plans d’exposition et d’atténuation des risques des entreprises de transport — et refuseront de couvrir les opérations qui ne passent pas les tests.

Voici à quoi l’on peut s’attendre en ce qui concerne l’industrie du transport en 2022 :

Alors que la livraison sur le dernier kilomètre a explosé, la pénurie de chauffeurs s’est aggravée

Les efforts de recrutement et de rétention se sont accélérés grâce à des salaires plus élevés, de meilleurs avantages sociaux et de meilleures conditions de travail

1. Nous pouvons voir de petits points de lumière au bout du tunnel en ce qui concerne la pénurie de conducteurs

Avant la pandémie, la pénurie de conducteurs devait atteindre 25 000 d’ici 2023.1 Mais depuis que les consommateurs ont commencé à faire des achats en ligne en masse à la suite de la pandémie de COVID-19, la livraison sur le dernier kilomètre a explosé. Et l’écart entre les camionneurs disponibles et la demande s’est encore creusé.

La bonne nouvelle ? Les exploitants de flottes disposent d’options pour atténuer le problème. Davantage de formations de conducteurs auront lieu dans les collèges communautaires et par le biais d’organisations privées engagées dans la formation professionnelle.

Les efforts de rétention se sont également accélérés, avec des salaires plus élevés, de meilleurs avantages sociaux, des conditions de travail, une sécurité pour les conductrices et plus encore. De tels changements sont susceptibles d’être permanents (en dépit des conditions économiques). Les exploitants de flottes mettent également en place des programmes de primes de sécurité afin d’encourager un comportement sûr et de récompenser leurs meilleurs conducteurs.2

Il est extrêmement important de trouver un équilibre entre le besoin urgent de conducteurs et une culture de la sécurité. Ceux qui font preuve d'innovation en matière de recrutement et de fidélisation tout en faisant de la sécurité une priorité — par exemple, des programmes de primes de sécurité, des avantages sociaux améliorés et une meilleure formation — auront non seulement plus de chances de se développer, mais réduiront également le risque de poursuites catastrophiques.

1 Truck News, « Canada short 25,000 truck drivers by 2023: report », 11 mars 2020.
2 Tread, « Truck driver safety incentive program: 5 key practices », consulté le 29 septembre 2021.

Services d’assurance et de gestion de risques pour l’industrie du transport offerts par HUB

Continuons à faire rouler votre entreprise. En savoir plus sur les solutions et services de HUB.

En savoir plus >

Les ventes en ligne explosives continueront de créer une croissance explosive de la livraison sur le dernier kilomètre

2. La livraison sur le dernier kilomètre occupera la voie de dépassement en 2022

C’est devenu un truisme de dire que la COVID-19 a transformé le commerce électronique qui, à son tour, a transformé la livraison et le camionnage.

Les ventes en ligne ont atteint un record de 3,9 milliards de dollars en mai 2020, soit une augmentation de 110 % par rapport à mai 2019.3 Et 2021 a encore plus accéléré la tendance, car les principaux détaillants canadiens tels que Canadian Tire et Loblaws ont signalé des ventes en ligne en plein essor.

Les consommateurs et les entreprises s’attendent à une livraison rapide pour leurs achats en ligne, mettant l’accent sur l’embauche de chauffeurs-livreurs du dernier kilomètre. Bien que le paiement pour la livraison du dernier kilomètre soit inférieur à celui des camionneurs longue distance, beaucoup ont changé pour pouvoir dormir dans leur propre lit chaque nuit.

Les défis pour les exploitants de flottes du dernier kilomètre ne sont pas négligeables : problèmes en continu de chaîne d’approvisionnement, problèmes de comportements des conducteurs et gestion de la logistique afin de livrer quotidiennement des milliers de colis. Cela s’ajoute au fait que bon nombre de ces entreprises de livraison sont nouvelles dans le domaine du camionnage.

Les opérateurs de livraison du dernier kilomètre dépendent fortement d’entrepreneurs indépendants. Mais ces opérations sont soumises aux lois provinciales, qui menacent souvent le modèle d’exploitation de l’entrepreneur indépendant.

Cependant, la livraison du dernier kilomètre a également conduit à de nouvelles options de couverture automobile. La télématique devenant moins chère et plus facile à utiliser, les primes seront basées sur le kilométrage et le comportement du conducteur. Il est possible que les assureurs exigent bientôt une technologie en cabine pour les opérations de livraison du dernier kilomètre. Ceux qui optent pour la télématique en 2022 devraient se considérer comme en avance sur la gestion des risques, ainsi que sur la croissance de l’entreprise.

3 CBC, « Online shopping has doubled during the pandemic, Statistics Canada says », 24 juillet 2020.

La télématique offre une opportunité unique de réduire les risques et les taux d’assurance

3. Les dispositifs de consignation électronique (DCE) atteindront la maturité en 2022

La technologie des dispositifs de consignation électronique (DCE) ou télématique en cabine est obligatoire aux États-Unis, pour les conducteurs commerciaux longue distance depuis 2017, afin de contribuer à l'application des lois interdisant aux conducteurs de travailler plus de 11 heures dans une fenêtre de 14 heures.4 Au Canada, une loi similaire n’est entrée en vigueur que cette année.5

On s’attend à ce qu’à mesure que les DCE s’imposeront, les assureurs augmenteront l’utilisation des données mobiles des conducteurs et des caméras de tableau de bord pour la notification immédiate des accidents, pour couvrir les risques, recueillir des données sur les accidents, recréer un accident et pour la résolution des sinistres. Les assureurs voudront des rapports de données en cabine avant d'établir un devis de couverture.

L’investissement dans les DCE peut être important. Mais pour les opérations de camionnage, la télématique offre une opportunité unique de réduire les risques et, au bout du compte, les taux d’assurance. Pour ceux qui investissent dans les DCE, travailler avec un partenaire expérimenté sur la mise en œuvre tirera un meilleur parti de la télématique.

4 Business Insider, « A safety law that truckers hate is driving up prices for consumers on everything from groceries to Amazon Prime. Here’s what you need to know about it », 28 décembre 2018.
5 Transports Canada, « Périphériques de journalisation électronique – Ce que vous devez savoir », consulté le 2 novembre 2021.

Les conditions de travail des chauffeurs intermodaux ont nui à l’embauche et au maintien en poste

4. Les difficultés de la chaîne d'approvisionnement mondiale vont gêner les transporteurs intermodaux

La COVID-19 a mis à mal les transporteurs intermodaux.

Les dysfonctionnements de la chaîne d’approvisionnement résultant de la pandémie constituent un problème majeur pour les chauffeurs courte distance, qui transportent les produits en partance des ports côtiers vers les centres de distribution intérieurs tels que les gares ferroviaires.

Pire, faire charger les conteneurs et trouver des chauffeurs pour les acheminer à l’intérieur des terres sera encore plus difficile en 2022. Les problèmes de la chaîne d’approvisionnement mondiale ne sont toujours pas résolus, les caisses de fret sont rares et souvent, le simple fait de sortir d’un port avec du fret peut être un cauchemar administratif et bureaucratique.6

Les ports intérieurs et les centres ferroviaires de Calgary, Winnipeg et Regina tentent d’atténuer les problèmes liés à l’intermodalité, en faisant appel à davantage de trains, de camions et même d’avions, afin de soulager la pression sur les camionneurs intermodaux.

Cependant, les conditions de travail des chauffeurs intermodaux restent un sérieux défi pour l’embauche et le maintien en poste. Les provinces (et les États américains) font également pression pour des véhicules à énergie propre pour les opérateurs intermodaux qui attendent souvent dans les lignes portuaires pendant des heures pour remplir leurs camions.

Les véhicules sans conducteur sont également une future solution à cette équation intermodale, bien qu’il ne soit pas clair comment les assureurs les assureront.

6 Bloomberg Businessweek, « ‘Just Get Me a Box’: Inside the Brutal Realities of Supply Chain Hell », 15 septembre 2021.

Lisez nos Perspectives 2022 des avantages sociaux et découvrez comment les avantages sociaux peuvent favoriser le recrutement et la rétention.

Explorer maintenant >
Aller de l’avant en 2022

Qu’il s’agisse du transport longue distance traditionnel ou de livraison sur le dernier kilomètre, les gestionnaires de flottes qui mettent l’accent sur la gestion des risques seront plus rentables et leurs taux d’assurance pourraient s’avérer plus bas en 2022 et au-delà. Bien que la forte demande de transport maritime et les conditions économiques relativement stables aient soutenu l’industrie au cours des deux dernières années, ces conditions ne sont pas acquises, mais une solide gestion des risques produisant des résultats le sera toujours.